envisager


envisager

envisager [ ɑ̃vizaʒe ] v. tr. <conjug. : 3>
• 1560; de en- et visage
1Vx Regarder (une personne) au visage. dévisager. « Plus je vous envisage, Et moins je me remets, Monsieur, votre visage » (Racine).
2(1653 ) Examiner par la pensée. considérer. « On n'est homme que par le ferme regard dont on envisage la vie et la mort » (Michelet). « Elle avait eu le temps d'envisager en face tous les aspects de son malheur » (Loti). Envisager qqch. sous un certain angle, sous un certain aspect. regarder, voir. Les différentes façons d'envisager une question. point de vue. « L'une montre la façon dont le moyen âge a envisagé la vie, l'autre montre la façon dont nous l'envisageons » ( Taine).
3Prendre en considération, avoir en vue. C'est un problème, une question qu'il faut envisager. « L'attitude d'un homme qui n'envisage que l'intérêt général » (Barrès). 1. penser (à).
Prévoir, imaginer comme possible. Envisager toutes les éventualités. « Les observateurs s'efforcent de comprendre ces troubles [...] , d'envisager leurs conséquences » (Duhamel). Envisager le pire.
4 ♦ ENVISAGER DE (et l'inf.). 1. penser, projeter. Il envisage de mettre ses enfants en pension. « Masson, Raymond et moi, nous avons envisagé de passer ensemble le mois d'août à la plage » (Camus). ENVISAGER QUE(et subj. ou condit.). Nous avons envisagé qu'il vienne, qu'il viendrait.

envisager verbe transitif (de visage) Examiner quelque chose, le considérer, le prendre en compte : Il faut envisager tous les moyens à notre disposition. Former un projet, prévoir, projeter quelque chose : Nous envisageons des vacances en montagne.envisager (difficultés) verbe transitif (de visage) Conjugaison Le g devient -ge- devant a et o : j'envisage, nous envisageons ; il envisagea. ● envisager (synonymes) verbe transitif (de visage) Examiner quelque chose, le considérer, le prendre en compte
Synonymes :
- considérer
Former un projet, prévoir, projeter quelque chose
Synonymes :
- penser à
- réfléchir à
- songer à

envisager
v. tr.
d1./d Examiner, prendre en considération. Envisager les avantages d'une situation.
d2./d Envisager de: avoir l'intention de, projeter de. Ils envisagent de se marier.

⇒ENVISAGER, verbe trans.
A.— Vieilli. Regarder, dévisager.
1. Regarder quelqu'un au visage. À cette parole, le champi l'envisagea [Hariette] entre les deux yeux, et il n'eut besoin de lui demander son nom (SAND, F. le Champi, 1850, p. 122) :
1. J'essayai deux fois de le regarder [l'étranger] à mon tour (...) mais je n'eus pas la force de l'envisager en face, et mes regards retombèrent à terre malgré moi.
BALZAC, Œuvres diverses, t. 1, 1824-30, p. 250.
2. Regarder quelque chose en face :
2. Aux portes des maisons qui envisagent le soleil levant, dans les jardinets, au bord du ruisseau du Bousquet, on en voit de nombreuses files [de ruches]...
FABRE, Mlle de Malavieille, 1865, p. 2.
B.— Considérer.
1. [Avec une froide résolution] Envisager l'avenir, la misère. Van Bergen s'était assis sur une souche et rêvait. Il envisageait la mort et s'inquiétait de ceux qu'il laissait derrière (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 194) :
3. Si je faisais cela par lâcheté et pour m'éviter la souffrance du moment, je serais un fou, un sot. Mais non, j'envisage l'avenir fermement, je vois le gouffre et je sens que je dois m'y plonger.
MALLARMÉ, Corresp., 1863, p. 74.
2. [Sous un certain aspect] Le surréalisme, tel que je l'envisage, déclare assez notre « non-conformisme » absolu pour qu'il ne puisse être question de le traduire, au procès du monde réel, comme témoin à décharge (BRETON, Manif. Surréal., 1er Manif., 1924, p. 75) :
4. On peut dire encore qu'elles se ramènent à deux volontés dont l'une cherche la satisfaction d'un intérêt et l'autre celle d'un orgueil. Ces deux volontés entrent aux passions politiques selon des rapports très différents suivant la passion qu'on envisage.
BENDA, La Trahison des clercs, 1927, p. 45.
Emploi pronom.
réfl. [Le suj. désigne une pers.] Il est probable que, dès ses premiers pas, il [Jésus] s'envisagea avec Dieu dans la relation d'un fils avec son père (RENAN, Vie Jésus, 1863, p. 80).
passif [Le suj. désigne une chose] :
5. ... mais la victime, en somme,
C'est celui qui produit et celui qui consomme!
Car, de quelque côté que cette question
S'envisage, on y voit honte et corruption!
MARTEAU, Satires, 1861, p. 227.
Envisager (une chose, plus rarement une pers.) comme :
6. L'Antiquité n'ayant jamais compris le grand objet de la culture lettrée, et l'ayant toujours envisagée comme un exercice pour apprendre à bien dire, il n'est pas étonnant que les âmes fortes de ce temps se soient montrées sévères pour la petite manière des rhéteurs et l'éducation factice et sophistique qu'ils donnaient à la jeunesse.
RENAN, L'Avenir de la sc., 1890, p. 71.
Emploi pronom. réfl. Dès lors, elle [ma sœur] s'envisageait comme chargée de mon avenir (RENAN, Ma sœur, 1862, p. 16).
3. Prendre en considération, prévoir, avoir en vue. Envisager les conséquences, les suites de tel acte, des mesures, des remèdes. Dès la fin de novembre, la 10e armée avait envisagé des possibilités d'attaques menées de part et d'autre d'Arras (FOCH, Mém., t. 1, 1929, p. 260) :
7. Le vétérinaire, qui n'avait pas encore envisagé cette redoutable éventualité, sentit la colère lui empourprer les joues; ses yeux pâles brillèrent d'un éclat cruel.
AYMÉ, La Jument verte, 1933, p. 51.
Envisager de + inf. ou sub. introd. par que. Je n'ai jamais envisagé un instant de pouvoir répondre quelque jour à un de vos extravagants billets (MONTHERL., J. filles, 1936, p. 931). On peut envisager qu'un voleur aussi déraisonnable n'a pas convoité l'argent, qu'une passion a guidé son geste, qu'il était épris du gracieux petit personnage (COLETTE, Pays connu, 1949, p. 200).
Rem. On rencontre ds la docum. envisagement, subst. masc., rare. Action d'envisager; résultat de cette action. Et Sabine, s'en allant, pensait : — Qu'aurais-je pu dire de moi-même qui n'eut point été stérile? Ses raisons [du docteur] ne sont pas mes raisons (...) la faim, la soif et la fatigue ne se guérissent point par tel envisagement de l'univers, mais par le pain, l'eau ou le lit (NOAILLES, Nouv. espér., 1903, p. 305).
Prononc. et Orth. :[], (j')envisage []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. [XIIIe s. envisaigié « qui a un visage » (Recueil général des Jeux-Partis, CLXXV, 50 ds T.-L.)]; 2. 1560 envisager « regarder (une personne) au visage » (E. PASQUIER, Recherches de la France, V, 8 ds HUG.); 3. 1665 « considérer, examiner une chose en esprit » (LA ROCHEFOUCAULD, Réflexions ou sentences et maximes morales, éd. M. D. L. Gilbert, t. 1, p. 212); 4. 1709 « avoir en vue (quelque chose qui doit arriver, se réaliser )» (LESAGE, Turcaret V, 16 ds LITTRÉ). Dér. de visage; préf. en-; suff. ; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1 907. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 593, b) 1 181; XXe s. : a) 2 253, b) 4 759.
DÉR. Envisageable, adj. Qui peut être envisagé. Dès que l'information de base, dans le domaine de la technologie et de la sociologie, devient suffisamment riche, on aperçoit la multiplicité des options qui, « a priori », paraissent toutes envisageables, à des titres et à des degrés divers (Univers écon. et soc., 1960, p. 2601). []. 1re attest. 1845 (R. DE RADONVILLIERS, Dictionnaire des mots nouveaux), attest. isolée, de nouv. 1952 (VIALAR, Brisées hautes, p. 214); du rad. de envisager, suff. -able.
BBG. — GOHIN 1903, p 335. — QUEM. 2e s. t. 1 1970 (s.v. envisagement), t. 2 1971 (s.v. envisageable).

envisager [ɑ̃vizaʒe] v. tr.
ÉTYM. 1560; de en-, visage, et suff. verbal.
1 Vx. Regarder (une personne) au visage. Dévisager; examiner. || Envisager avec attention. Fixer.Pron. || S'envisager (soi-même ou réciproquement).
1 (…) plus je vous envisage,
Et moins je me remets, Monsieur, votre visage.
Racine, les Plaideurs, II, 4.
2 En prononçant ces paroles, j'envisageai mon maître, comme Alexandre regarda son médecin, et j'employai toute ma pénétration à démêler l'effet que mon rapport produisait en lui.
A. R. Lesage, Gil Blas, III, 1.
3 (…) le Champi l'envisagea entre les deux yeux et il n'eut besoin de lui demander son nom (…)
G. Sand, François le Champi, XVI, p. 118.
4 Bohémond (…) l'envisageait de bas en haut, de la même façon qu'un tigre, à moitié vaincu mais plein de courage, envisageait un mammouth ressuscité du Déluge.
Léon Bloy, la Femme pauvre, p. 168.
2 (1653). S'attacher par la pensée à (une chose à venir). Considérer, contempler. || Envisager la mort sans effroi (→ Appréhension, cit. 9). || Je ne peux envisager sans frémir une chose pareille. || Envisager l'avenir avec optimisme. || Envisager froidement, calmement les faits.Examiner globalement par la pensée (une chose, passée ou présente). || Envisager avec sérénité la misère des autres (→ Apaisement, cit. 2).
5 (…) c'est la mort qu'elle envisage à loisir, avec beaucoup de vertu et de fermeté.
Mme de Sévigné, 262, 6 avr. 1672.
6 On n'est homme que par le ferme regard dont on envisage la vie et la mort.
Michelet, la Femme, p. 54.
7 Depuis deux jours, elle avait eu le temps d'envisager en face tous les aspects de son malheur.
Loti, Mon frère Yves, LXXXI, p. 188.
Envisager qqch. sous un certain aspect. Regarder, voir. || L'aspect, l'angle (cit. 9) sous lequel il faut envisager la question. || Comment envisagez-vous ce problème ? || À l'envisager ainsi, le problème est bien différent. || Chacun a sa manière d'envisager les choses. || C'est une manière originale d'envisager les choses. Point (point de vue). || N'envisager son bonheur qu'à travers son devoir.
8 Quand on veut (…) montrer à un autre qu'il se trompe, il faut observer par quel côté il envisage la chose, car elle est vraie ordinairement de ce côté-là, et lui avouer cette vérité, mais lui découvrir le côté par où elle est fausse.
Pascal, Pensées, I, 9.
9 (…) la Divine comédie et Faust sont l'abrégé des deux grandes époques de l'histoire européenne. L'une montre la façon dont le moyen âge a envisagé la vie, l'autre montre la façon dont nous l'envisageons.
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 265.
Envisager (qqn, qqch.) comme (qqn, qqch.) : considérer, regarder comme. Estimer, juger, tenir. || Il envisage les philosophes comme des bavards (→ Disputeur, cit. 2).
10 Que d'hommes amoureux de la gloire céleste
Envisagent la croix comme un fardeau funeste !
Corneille, L'Imitation de J.-C., II, 11.
Penser que (qqn, qqch.) peut être dans l'avenir (qqn, qqch.). || Il l'envisage comme son successeur probable (→ Désoler, cit. 5).
3 (1672). Prendre en considération, avoir en vue. || C'est un problème, une question, une hypothèse à envisager. || N'envisager que son intérêt personnel. || Envisager la situation, la difficulté. Penser (à), réfléchir (à); → Détermination, cit. 9.Prévoir, imaginer comme possible. || Ce cas n'a pas été envisagé par la loi. || Il faut envisager toutes les éventualités, toutes les hypothèses (→ Couverture, cit. 4). || Envisager les conséquences, les suites d'un événement (→ Crise, cit. 13). || Envisager une issue fatale. || Envisager le pire (→ Détente, cit. 4). || Envisager des remèdes, des mesures (→ Déployer, cit. 10; dresser, cit. 16). || Dans ces conditions il devient difficile d'envisager cette construction (→ Débit, cit. 6).Envisager que… || On peut envisager qu'il viendra.
11 Les suites de ce mot, quand je les envisage,
Me font voir un mari, des enfants, un ménage (…)
Molière, les Femmes savantes, I, 1.
12 (…) attendez du moins que vous ayez confronté les dépenses pour envisager votre départ (…)
Mme de Sévigné, 868, 6 nov. 1680.
13 (Il) prétend tenir de bonne source, que, personnellement, le Kaiser se refuse à envisager l'éventualité d'une guerre.
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 63.
14 Pas une fois, il n'avait envisagé ces trois heures d'attente : tout le prévu cessait pour lui avec le départ de Rachel.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 103.
15 (…) le mécontentement ne cessait de grandir (…) nos autorités avaient craint le pire et envisagé sérieusement les mesures à prendre dans le cas où cette population (…) se serait portée à la révolte.
Camus, la Peste, p. 128.
4 Envisager de (suivi de l'inf.). Penser, projeter. || Il envisage de mettre ses enfants en pension.
16 (…) puisque j'envisage bien de partir dans l'état où est ma tante, il faut croire que rien ne peut m'en empêcher.
Mme de Sévigné, 282, 2 juin 1672.
17 (…) s'ils étaient contents de l'affaire, (les clients) envisageraient d'en risquer d'autres avec vous.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, p. 29.
18 Masson, Raymond et moi, nous avons envisagé de passer ensemble le mois d'août à la plage, à frais communs.
Camus, l'Étranger, VI, p. 78.
DÉR. Envisageable, envisagement.
COMP. Réenvisager.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • envisager — Envisager. v. act. Regarder une personne au visage. Dés que je l eus envisagé je le reconnus. envisagez un peu cet homme. il n oseroit seulement m envisager. Il se dit fig. Des actions & des affaires. Cette action est belle, cette affaire est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • envisager — (an vi za jé. Le g prend un e devant a ou o : j envisageais, nous envisageons) v. a. 1°   Regarder une personne au visage. •   Phorbas, envisagez ce prince en ma présence, CORN. Oedipe, IV, 3. •   Plus je vous envisage, Et moins je me remets,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ENVISAGER — v. a. Regarder une personne au visage. Dès que je l eus envisagé, je le reconnus. Envisagez un peu cet homme. Il n oserait m envisager. On l emploie quelquefois avec le pronom personnel, comme verbe réciproque. Ils s envisageaient l un l autre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENVISAGER — v. tr. Regarder une personne au visage. Dès que je l’eus envisagé, je le reconnus. Ils s’envisageaient l’un l’autre avec attention. Il signifie surtout au figuré Considérer une chose en esprit, examiner. à l’envisager ainsi, cette action est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • bezañ e-sell da — envisager …   Dictionnaire Breton-Français

  • prévoir — [ prevwar ] v. tr. <conjug. : 24> • XIIIe; lat. prævidere, d apr. voir 1 ♦ Considérer comme probable; imaginer (un événement futur). ⇒ anticiper, pressentir. « Il prévoyait l avenir par la profonde sagesse qui lui faisait connaître les… …   Encyclopédie Universelle

  • considérer — [ kɔ̃sidere ] v. tr. <conjug. : 6> • 1150 ; lat. considerare; a. fr. consirer 1 ♦ Regarder attentivement. ⇒ contempler, observer. Considérer qqn avec dédain ou arrogance. ⇒ toiser. « loin de chercher l occasion de regarder les gens à la… …   Encyclopédie Universelle

  • possibilité — [ pɔsibilite ] n. f. • 1265; lat. imp. possibilitas 1 ♦ Caractère de ce qui peut se réaliser; fait d être possible. Envisager la possibilité d un conflit. ⇒ éventualité. « Entre ce père et ce fils, aucun langage pour communiquer, aucune… …   Encyclopédie Universelle

  • regarder — [ r(ə)garde ] v. tr. <conjug. : 1> • rewardant VIIIe; reguarder 1080; de re et garder « veiller, prendre garde à » I ♦ V. tr. dir. 1 ♦ Faire en sorte de voir, s appliquer à voir (qqn, qqch.). « Je ne l ai pas regardée [la reine]. Alors, c… …   Encyclopédie Universelle

  • Communication animale — La communication animale est l ensemble des échanges d information entre différents individus depuis leur émission jusqu à leur réception. La communication intraspécifique s intéresse aux échanges entre individu de la même espèce et la… …   Wikipédia en Français